icone carbone bet

Tout savoir sur la maison passive

Rapidement rentabilisée, la maison passive représente une source d’économie financière importante qui ne s’érode pas avec le temps. Une maison passive c’est avant tout un édifice conçu avec les principes bioclimatiques.

La conception bioclimatique d’un bâtiment, c’est à dire en accord avec l’environnement géographique présent sur le site, permet d’obtenir un projet sur-mesure, adapté aux contraintes locales. Construire passif c’est donc le choix du bon sens, celui de construire en considérant les atouts de l’existant.

Quels autres avantages à construire un logement passif ?

Un principe qui a fait ses preuves

Apparue en France en 2007 et d’origine européenne, le concept de construction passive a su faire ses preuves au-delà des frontières. On en recense plus de 50000 dans le monde.
Sur le territoire Français, plus de 200 bâtiments (maisons et tertiaire confondus) ont obtenu la labellisation entre 2007 et 2017. Cinq d’entre eux ont été réalisés avec CARBONE en Nouvelle-Aquitaine.

La réduction des consommations énergétiques

L’absence de système de chauffage traditionnel permet de réduire la facture énergétique durablement de 90 %.

Un confort inégalé

Le confort représente un enjeu majeur : la qualité de l’air et la température ambiante est au cœur de toute construction passive. Pollutions et allergènes comme le pollen sont filtrés avant d’être insufflés dans la maison par la ventilation à double flux.
Ce système est donc particulièrement adapté aux populations fragiles (enfants ou seniors) ou asthmatiques. Le chauffage par l’air permet un confort uniforme sans courant d’air ni « points froids ».

Une construction pérenne

Construire passif nécessite de répondre aux exigences d’un label. C’est donc la garantie d’un chantier maîtrisé et parfaitement achevé. L’engagement de tous les acteurs permet d’aboutir à un projet final performant et pérenne.

Un patrimoine à valeur ajoutée

Chaque année, la côte immobilière des constructions passives augmente.
La revente de votre bien est assuré quel que soit la durée d’usage que vous prévoyez d’en faire

Minimiser son empreinte carbone

En France, le bâtiment représente 25 % des émissions de gaz à effet de serre et 46 % de la consommation d’énergie fossile.
En réduisant la consommation, vous limiter l’impact environnemental de votre maison.

Quels sont les freins au développement du passif ?

Les idées reçues

Les idées reçues ont souvent galvaudé la construction passive. La démarche passive n’impose aucune obligation en termes de choix de matériaux, ou de systèmes constructifs.
En Nouvelle-Aquitaine, les ouvrages passifs n’ont pas nécessairement besoin de triple vitrage, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle les « surcoûts » habituellement observés en construction passive peuvent être parfaitement maîtrisés dans nos régions.

L’architecture passive

Le passif ne doit pas être perçu comme un cadre strict, toutes les libertés architecturales sont possibles à partir du moment où elles sont anticipées.

Le surcoût qui n’en est pas un

L’investissement au départ pour la construction d’une maison passive est environ 10 % plus important que pour une maison traditionnelle. Il faut cependant adopter une vision à long terme sur le bâtiment que l’on conçoit.
Vivre dans une maison passive c’est la garantie d’une facture énergétique réduite et d’un confort inégalé.
C’est aussi s’affranchir des contraintes liées à l’augmentation du prix de l’énergie : une maison passive coûte 68 % de moins pour le chauffage et l’ECS (eau chaude sanitaire) qu’une maison conventionnelle. Pour les bâtiments de référence, le coût moyen de l’énergie nécessaire est inférieur à 7€/m²/an.

Questions fréquentes sur la maison passive

Une réalisation du bureau d'études Carbone
Puis-je ouvrir les fenêtres dans une maison passive ?
A l’usage, la maison passive fonctionne comme une maison normale. Si la VMC double flux enlève la tâche quotidienne « d’aération » par l’ouverture des fenêtres, il est néanmoins tout à fait possible d’ouvrir les baies.
Aurais-je besoin de système de chauffage en plus dans les hivers très froids ?
La VMC double flux assure à la fois le renouvellement d’air et le préchauffage de cet air (environ 16°C à 17°C). En général, dans une maison passive, la VMC double flux peut éventuellement s’accompagner de petits chauffage d’appoints électriques.
Dois-je forcément installer des triples vitrages pour ma maison passive ?
Si le triple vitrage apparaît souvent dans les menuiseries des maisons passives, c’est avant tout parce qu’il compense les perditions thermiques, souvent importante aux niveau des vitrages. Au delà des éléments vitrées, les menuiseries (c’est à dire les cadres, les dormants) des maisons passives sont plus performants. Néanmoins, il existe de nombreuses régions où le climat favorable permet tout à fait de réaliser des maisons passives avec du double vitrage, c’est notamment le cas en Nouvelle-Aquitaine.
Puis-je rénover ma maison actuelle pour la rendre passive ?
Il existe aujourd’hui des démarches qui permettent de rendre un ouvrage existant en passif. La démarche ENERPHIT, par exemple, est en effet adaptée à la rénovation et prends en compte les contraintes spécifiques liés à l’ouvrage initial. S’engager dans une démarche de rénovation passive, c’est la garantie d’un chantier parfaitement maîtrisé et d’un résultat optimal en terme de confort, d’économies d’énergie et de durabilité.
Quels matériaux pour ma maison passive ?
La démarche passive n’a aucune exigence en terme de matériaux. Il existe en effet des maisons passives en ossature bois, en maçonnerie ou en voile béton. Si l’isolation extérieure prédomine sur la plupart des ouvrages, les matériaux utilisés peuvent varier d’un projet à l’autre.
Comment obtenir le label ?
La volonté de labelliser un ouvrage doit être une démarche engagée dès la phase de réflexion et de conception. En effet, l’ensemble des critères fixés par le cahier des charges peuvent orienter les choix de systèmes constructifs.
Dois-je installer une VMC double flux pour ma maison passive ?
La maison passive est par définition une maison performante, étanche et confortable. L’étanchéité empêche toute infiltration d’air extérieur et demande donc un renouvellement mécanique de l’air intérieur. L’air vicié est extrait dans les espaces humides (toilettes, salle de bain, cuisine...) et l’air neuf injecté dans les pièces sèches (chambre, salon, bureau). C’est donc ce double contrôle air sortant/air entrant qu’on appelle « double flux » qui assure le renouvellement de l’air à l’intérieur. La ventilation double flux assure aussi la qualité cet air puisqu’il est filtré avant d’être injecté dans les pièces (pollution, allergènes tels que le pollen etc.).
Quelles sont les spécificités en terme de maintenance pour une maison passive ?
L’absence de système de chauffage réduit considérablement les frais usuels de maintenance d’une maison. Seuls le changement des filtres de la VMC double flux est généralement réalisé une fois par an pour assurer une bonne filtration de l’air entrant.

A découvrir également

Expérience

Découvrez le blog de la 1ère maison passive en Nouvelle Aquitaine (réalisée par le bureau d'études Carbone)

vidéo

"Bref, j'ai visité une maison passive"
icone carbone bet

Vous recherchez un prestataire de confiance pour votre projet de  maison passive en Nouvelle Aquitaine ?

libero. ipsum Lorem id id ut eget Curabitur diam ultricies