Canicule: il fait bon vivre dans une Maison Passive!

Bien au frais dans une Maison Passive ?

On a souvent tendance à imaginer la maison passive comme une maison « d’hiver ». Ce qu’on oublie bien souvent, c’est que l’habitat passif est idéal en toute saison, y compris en été : petites explications et retours d’expérience…

Les critères du PHPP (Passive House Planning Package) de la Maison Passive sont très clairs : la surchauffe est fixée à 25°C sur une période maximale de 10 % de l’année. Chez CARBONE BET, on a mis la barre plus haut : on vous garantit ce résultat sur 2 % de l’année. Mais comment atteindre cet objectif si exigeant ?

1. L’orientation : faire la paire avec le solaire

Une orientation pensée et conçue en fonction du cycle annuel du solaire est primordiale. En effet, les apports solaires varient au cours de l’année, en intensité et en direction. L’objectif de la conception passive est de trouver la meilleure orientation qui optimisera ces apports de chaleur solaire en hiver mais limitera leur impact en été.

Le saviez-vous? Une bonne orientation aura un impact positif sur toute la vie de la Maison

Des protections solaires adaptées s’ajoutent ensuite pour asseoir la température intérieure, et limiter les envolées de chaleurs : avant-toits, pergolas, brise soleil, volets battants… L’ensemble des choix effectués en collaboration avec l’architecte peut être validé par la réalisation d’une STD (Simulation Thermique Dynamique) qui va permettre d’observer en temps réel, dès la phase de conception, les températures intérieures au cours de l’année.

Des protections: solaires et esthétiques pour la Maison Passive d’Arcangues!

« J’habite dans la première Maison Passive construite en Aquitaine en 2012, je n’ai pas dépassé les 24,8°C dans ma maison. »
Propriétaire de la Maison Passive d’Arcangues réalisée par CARBONE BET

2. La ventilation : maîtriser pour mieux rafraîchir

La ventilation double-flux est un principe de prédilection en construction passive. Au delà de tous les avantages qu’elle présente en hiver, la ventilation double-flux contribue au maintient d’une bonne température en été : grâce à son système d’échangeur, les flux de chaleur sont inversés. Lorsque la température du logement est inférieure à la température extérieure, l’air neuf sera refroidit par l’air extrait, qui est plus froid. Attention, elle ne rafraîchit pas puisque l’air neuf est plus chaud que l’air intérieur, mais elle réduit le risque de surchauffe

De plus, la sur-ventilation nocturne par les fenêtres à oscillo-battant contribue à rafraîchir l’intérieur en période de grandes chaleurs. Ce dispositif permet « d’évacuer » le surplus de chaleur qui aurait pu s’accumuler au cours de la journée.

« [Suite à la vague de chaleur de Juin 2019] Comme si de rien n’était.. 22.7 °C ce matin dans la maison. Très supportable »
Propriétaire de la Maison Passive d’ Aurelhan réalisée par CARBONE BET

3. L’isolation : c’est tout bon pour l’été

Dans la conscience collective, l’isolation est souvent associée à la notion d’hiver. Pourtant, l’isolation est très importante pour le confort en été. Le rôle de l’isolant, en règle générale est de limiter les flux de chaleur entre l’extérieur et l’intérieur. En hiver, le flux de chaleur a tendance à s’échapper vers l’extérieur, en été, le flux de chaleur a tendance à vouloir pénétrer vers l’intérieur. La maison passive est une construction très bien isolée, où tous les ponts thermiques sont maîtrisés. Il s’agit donc d’une configuration idéale puisqu’elle est protégée des variations de températures extérieures, quelles soient froides ou chaudes !

Isolée et lumineuse, la Maison Passive est agréable en hiver mais aussi en été!

« On a pas dépassé les 27°C »
Propriétaire de la Maison Passive Pop-Up à très forte isolation à Pau, réalisée par CARBONE BET 

De plus, la « masse thermique » des parois a aussi un impact important. Des parois « lourdes » peuvent contribuer à amortir des variations de température extérieures et ainsi se prémunir des pics de chaleur. C’est le phénomène d’inertie : il fait toujours frais dans une cathédrale en pierre !

Le saviez-vous? La pierre, tout comme le béton, est un matériau à forte inertie

« Pour nous tout va bien. La chaleur n’a pas duré très longtemps, l’inertie de la maison a été suffisante. La température intérieure n’a pas dépassé les 25° et on n’a pas fait marcher la Confocool. »
Propriétaire de la Maison Passive de Mont-de-Marsan réalisée par CARBONE BET

4. Le puit canadien : une climatisation naturelle ?

Le puits canadien est un dispositif qui permet de rafraîchir naturellement l’air extérieur avant de l’insuffler à l’intérieur. Le secret ? L’air est aspiré depuis un point éloigné de la maison et chemine à travers une gaine enterrée dans le sol. La température sous terre étant constante (environ 10°C), l’air se rafraîchi tout au long de sa course et arrive dans la maison à une température adoucie. La Maison Passive d’Agen, dimensionnée par CARBONE BET, bénéficie de ce dispositif. Le retour d’expérience est sans égal !

Le saviez-vous? La température du sol est constante (environ 10°C), c’est souvent plus chaud que l’extérieur en hiver, et souvent plus froid en été!

Voilà, maintenant vous savez pourquoi la Maison Passive est aussi une Maison parfaite pour l’été. Vous souhaitez en savoir plus ? N’hésitez pas à nous contacter.

CARBONE BET vous souhaite un très bel été !

libero ipsum venenatis, amet, suscipit massa ipsum pulvinar sit eget sed quis,